Qu'est-ce que la tonalité ?

La tonalité est la « couleur sonore » d’un morceau. Dans notre musique occidentale (et tonale), nous utilisons 2 modes : le mode majeur et le mode mineur. Un morceau est donc toujours soit dans une tonalité majeure, soit dans une tonalité mineure
Quand on dit qu’un morceau est en "Do majeur", cela indique que la tonique est « Do » et que le mode est « majeur ». La tonique est la note qui donne le ton, c’est le premier degré de la gamme. Un morceau en "Do majeur" sera donc composé principalement avec les notes de la gamme de Do majeur.
Si le morceau est en "Do mineur", la tonique est toujours « Do » et le mode est « mineur ». Le morceau sera composé à partir de la gamme de Do mineur
Un morceau dans une tonalité va donc être composé principalement à partir des notes de la gamme correspondant à cette tonalité. Il peut cependant y avoir quelques « exceptions » dans le courant du morceau. 
Par exemple, un morceau en Do majeur sera composé à partir des notes : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si. On peut cependant rencontrer dans le courant du morceau, un Sol# ou un Sib par exemple. On parle alors d’altérations « accidentelles ». Cela ne change pas la tonalité pour autant. 

 Quelle différence entre « tonalité » et « gamme » ?

Dans la gamme, les notes sont jouées une par une et dans l’ordre (= notes conjointes) . Par exemple  : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si, Do. 
Dans la tonalité, on se sert des notes de la gamme pour composer la mélodie et l’accompagnement. Les notes peuvent être conjointes ou disjointes (elles ne se suivent pas dans l'ordre) et il peut y avoir plusieurs notes en même temps (accord). 

Exemple de mélodie en Do Majeur 

Voici le début de la mélodie de "Ah! Vous dirais-je Maman ?" : Do, Do, Sol, Sol, La, La, Sol...

 A quoi cela sert-il de connaître la tonalité  ?

Pour vous guitaristes, cela sert à deux choses :
  • Savoir à partir de quelle gamme est composée la mélodie (ou, si vous improvisez, savoir à partir de quelle gamme composer votre improvisation)
  • Trouver facilement les accords pour l'accompagnement
A de rares exceptions près, la première et la dernière basses d’un morceau sont la tonique. L’accord sur la tonique est majeur pour une tonalité majeure et mineur pour une tonalité mineure.  Si on connaît la tonalité, on a donc généralement déjà le premier et le dernier accord.
La 1ère note d’une mélodie est la plupart du temps soit la tonique, soit la médiante (3ème degré de la gamme), soit la dominante (le 5ème degré de la gamme). Il n'y a plus que 3 essais à faire !

 Comment trouver les accords de la tonalité ?

Il suffit d’harmoniser la gamme, c’est-à-dire de mettre des accords sur chaque degré. 
Ce n'est cependant pas l'objet de ce module d'apprendre à le faire.
Mais vous pouvez retenir que, pour une tonalité majeure, on a :
  • des accords parfaits majeurs sur les degrés I, IV et V 
  • des accords parfaits mineurs sur les degrés II, III, VI
Pour accompagner une mélodie en Do majeur, vous pourrez donc utiliser les accords majeurs : Do (I), Fa (IV) et Sol (V) et les accords mineurs : Rém (II), Mim (III) et Lam (VI).
Pour une tonalité mineure, c'est plus compliqué car il y a plusieurs "modèles" de gamme mineure.  Pour ne pas  vous embrouiller, retenez juste que l'accord sur le 1er degré est toujours mineur.

En pratique, 2 étapes pour trouver la tonalité

  • Identifiez la 1ère basse du morceau
  • Sur cette 1ère basse, jouez un accord majeur puis un accord mineur (ou l’inverse) et écoutez celui qui sonne bien avec la musique (comme il y a plus de morceaux en majeur qu'en mineur, il vaut mieux commencer par tester l'accord majeur).
Ensuite, utilisez la gamme correspondant à la tonalité trouvée pour chercher la mélodie.

Bon, assez de théorie, passons à la pratique ! 
Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires