Connais-toi toi-même

Apprendre la guitare

Apprendre la guitare
Apprendre la guitare
source - Mark Stevens

Oui, mais laquelle ?

La guitare est un instrument aux multiples facettes, ce qui en fait son attrait mais aussi la cause des nombreux échecs dans son apprentissage. 
La raison ? Ce que j’appelle une « erreur d’aiguillage » dès le départ. Dire « Je veux apprendre la guitare », c’est aussi peu précis que de dire « Je veux apprendre la cuisine ». En gros, on sait à quoi cela se rapporte mais, en détail, cela mène à des réalités et des apprentissages très différents.

Si vous voulez apprendre et progresser rapidement en guitare, sachez le plus précisément possible si vous voulez jouer de la guitare classique, rythmique, d’accompagnement, solo…et dans quel style (Pop, folk, rock, blues, country, jazz, latino…). Au vu des différentes combinaisons possibles, vous comprenez que vous avez peu de chance de tomber sur un prof ou un cours qui vous convient si vous n’avez pas une « image » claire de ce que signifie « apprendre la guitare » pour vous. (Bien sûr, si vous êtes débutant, vous n’avez pas encore le « vocabulaire » nécessaire pour vous exprimer de manière précise. C’est entre autre pour cela que vous obtenez parfois des réponses complètement contradictoires lorsque vous posez une question sur un forum !).
Pour vous aider, voici un petit tour d’horizon des différentes facettes de la guitare.

La guitare classique

  • Elle se suffit à elle-même : c’est un instrument polyphonique (qui comprend plusieurs « voix ») où on joue toutes les parties (basses, mélodie, accompagnement) en même temps.
  • C’est plutôt un instrument de « solitaire », même si on peut aussi jouer en duo, trio etc.
  • Le jeu de la main droite se fait exclusivement aux doigts. Il faut pouvoir maîtriser les 4 doigts (pouce, index, majeur et annulaire) et développer diverses techniques (arpèges, picking…).
  • La technique de la main gauche est une des plus exigeantes qui soit (c’est pour cela que l’on conseille souvent à ceux qui veulent jouer de la guitare électrique solo de commencer par la guitare classique. Cela n’est cependant pas une « obligation »).
  • Elle se joue uniquement sur un modèle de guitare « classique » (appelé parfois « espagnole ») avec des cordes de nylon. Le volume sonore est peu important et ne dérangera pas les voisins ;)
  • On peut jouer des pièces de différents styles (classique, espagnol, blues, celtique…).
  • On en joue avec des partitions et donc, il faut apprendre le solfège. Ce qui en rebute plus d’un, mais sachez que le solfège, c’est comme les maths, c’est souvent le cours qui est mal donné et non la matière qui est rebutante par elle-même. Pour les premières années, il est possible de débuter avec des tablatures mais elles ont leur limite lorsqu’on arrive à un certain niveau de complexité contrapuntique (plusieurs « voix » jouées en même temps).

Exemples de morceaux classiques

Jeux interdits (anonyme) interprété par N. Yepes

Asturias d'I.Albeniz par Sharon Isbin

Heitor Villa-Lobos Choro No.1 par David Russell

J-S Bach, Prélude de la Suite pour luth N°4 - Bwv 1006a par John Williams

La guitare d'accompagnement

  • Elle accompagne généralement un chant (et est souvent le seul instrument accompagnateur). Soit on s'accompagne soi-même, soit on accompagne un groupe (exemple : une chorale ou une classe). Remarque : si on joue juste la partie de guitare, sans le chant, on ne reconnaitra pas nécessairement la chanson puisqu’il manque la mélodie. Cela déroute plus d'un débutant.
  • C’est un instrument que l’on peut pratiquer seul ou en groupe.
  • Pour la main droite, on peut jouer aux doigts ou avec un médiator.
  • Pour la main gauche, il « suffit » de savoir enchaîner les accords car les autres techniques (hammer on, pulling off, bend…) sont peu utilisées. Par contre, il faut "préparer" la main gauche avant de commencer à jouer les accords car, si vous êtes droitier, mettre et déplacer 3 ou 4 doigts de la main gauche en même temps est une mission quasi impossible.
  • Elle peut se jouer sur une guitare « classique » (à cordes en nylon) ou sur une guitare « folk » (à cordes métalliques).
  • On peut accompagner des chants de différents styles.
  • Savoir lire un diagramme d’accord est suffisant.
  • Son rôle est d’apporter au(x) chanteur(s) un soutien harmonique (aider à chanter juste) et rythmique (aider à rester dans le tempo). On peut donc commencer très simplement et faire évoluer son accompagnement en fonction de ses progrès.
  • Il est possible d’accompagner des centaines de chansons... avec 4 accords !

2 exemples : un accompagnement "basique" et l'autre plus élaboré.

Voici un exemple de guitare d'accompagnement simple, style « feu de camps », avec "Dominique" de Sœur Sourire.

Et un accompagnement plus élaboré, en arpèges, avec « Je l’aime à mourir » de Francis Cabrel

La guitare rythmique

  • Elle accompagne aussi une mélodie (chant ou un instrument) mais elle n'est pas le seul instrument. Soit elle fait partie d'un groupe de guitares où chacune a un rôle différent, soit elle fait partie d'un ensemble d'instruments (piano, contrebasse, batterie...).
  • C’est un instrument qui se pratique en groupe.
  • Pour la main droite, on joue la plupart du temps avec un médiator. Il faut maîtriser la technique du « palm mute » (blocage des cordes pour un effet rythmique).
  • Pour la main gauche, il faut savoir enchaîner les accords et utiliser certaines techniques (hammer on, pulling off, bend…). S’il y a une basse dans le groupe, les accords seront souvent joués sur les 4 cordes aiguës. La position des accords sera donc différentes que celle utilisée sur les 6 cordes (guitare d’accompagnement).
  • Elle se joue sur une guitare à cordes métalliques (folk, électrique ou électro-acoustique).
  • A partir du moment où on maîtrise les progressions d’accords et les différentes rythmiques en fonction du style, on peut jouer dans des groupes de styles différents.
  • Il faut pouvoir lire une grille d’accords et, de préférence, avoir une connaissance de la notation rythmique. Savoir lire une tablature sera nécessaire si vous voulez jouer le plus fidèlement possible la partie rythmique d’un morceau « mythique ».

Exemple : Wonderwall de Oasis

La guitare solo

  • Elle joue la plupart du temps une mélodie. Elle peut donc être jolie à entendre toute seule mais sera mise en évidence par un accompagnement adapté.
  • Elle se joue en groupe, réel ou « virtuel » : il est en effet possible de jouer sa partie en étant accompagné par une bande-son prévue à cet effet, un fichier midi ou un fichier Guitar Pro.
  • Pour la main droite, on joue la plupart du temps avec un médiator. Certains guitaristes combinent le jeu aux doigts et au médiator.
  • Pour la main gauche, il faut pouvoir démancher facilement (changer de position), utiliser abondamment les « slide », « hammer on », « pulling off », « bend » et autres techniques avancées.
  • Elle se joue généralement avec une guitare électrique.
  • Il faut savoir lire une tablature avec tous les symboles des techniques avancées pour jouer un solo au plus près de la version originale, avoir une bonne connaissance des progressions d’accords et connaître son manche sur le bout des doigts.
  • Pour improviser, même si on peut déjà commencer à improviser avec 3 ou 4 notes, il faut un plus de ces qualités, une bonne connaissance théorique et maîtriser les différentes gammes et modes.

3 exemples

Stairway to heaven Led Zeppelin

Europa Carlos Santana

BB KING Best Solo Guitar King of Blues

Vos réactions (1)

c est COMPLIQUÉ ,mais ,quel plaisir ! ,pour celui qui " crée" et ceux qui écoutent !

par Mamili , il y a 4 ans

Nouveau commentaire


Flux RSS des commentaires

Connais-toi toi-même